Choisir la forme juridique la moins chère
Choisir son Statut

Choisir la forme juridique la moins chère

Choisir sa forme juridique, c’est aussi une question de coûts ! 

Alors parlons un peu de chiffres, si vous voulez bien…

Pour prendre définitivement votre décision quant au choix de votre forme juridique, je vous propose de parler un peu de chiffres et de coûts.

Concrètement, après toutes les informations que j’ai pu vous donner sur les EURL, SASU, EI ou EIRL, vous devez avoir quelques questions qui subsistent encore, notamment en matière de chiffres. Raaaa :), voilà quelque chose qui me parle bien à moi !

On me pose toujours cette question à laquelle je ne peux jamais répondre en 2 mins et surtout sans faire une étude approfondie.

Quelle forme juridique dois-je choisir pour que cela me coûte le moins cher possible ?

Moins cher par rapport à quoi ? Cher sur quoi ? Une couverture sociale adaptée à moindre coût ? Un fonctionnement facile mais très peu coûteux ?

La réponse à cette question est bien plus complexe qu’un nom de forme juridique ! EURL,SASU, EI ou bien encore Micro, toutes ses formes ont chacune leurs attraits et leurs lots de désolations financières !

Vous aussi vous vous posez cette question ?

Encore des questions, et toujours des questions…

« Si je veux gagner 3000€/mois nets, combien dois-je faire de chiffre d’affaires ? »

« Quand j’encaisse 1000€, combien on me prend en charges et impôts sur les sociétés en étant en SASU. Et du coup, c’est quoi l’avantage pour moi de me mettre en SASU et pas en EI vu que je vais toucher moins ? »

Des questions fortes intéressantes, n’est-ce pas ? Eh bien, je vous répondrai que c’est bien plus compliqué que ça. Je ne peux vous donner un forfait en vous disant : « voilà si vous prenez 1 000 € , vous aurez 500 € à la fin. » Car c’est du cas par cas.

Vous comprenez bien, que tout va dépendre de votre projet, vos appétences personnelles, votre personnalité (si vous êtes un flambeur(se) ou pas !), de vos frais courants (ce sera différent si vous exercez chez vous ou dans un local que vous louez par exemple) et de votre statut personnel. Et j’oublie aussi votre tranche d’imposition sur le revenu.

Pour vraiment savoir, la rentabilité de votre projet et savoir si cela vaut le coût d’utiliser telle ou telle forme juridique, un expert-comptable fait des prévisionnels précis et chiffrés. C’est impossible à dire, de but en blanc, le coût d’une forme juridique plutôt qu’une autre !

En effet, c’est pour cela que l’expert-comptable fait des diagnostics avec ses clients afin d’étudier la rentabilité de votre projet de création pour évaluer ses besoins et comprendre sa vision de son entreprise.

Le process

Dans un premier temps, en matière de choix de statut juridique, j’étudie précisément votre situation personnelle et familiale, votre tranche d’imposition, votre chiffre d’affaires prévisionnel, et vos charges prévisionnelles.

Dans un second temps, en fonction de votre choix de forme juridique, personnes physiques ou personnes morales, je fais des simulations chiffrées pour déterminer la rentabilité de votre projet et le résultat que vous en retirerez.

Et pour finir l’analyse, je calcule le montant de votre rémunération. Oui, il ne faut pas vous oublier tout de même !

En conclusion, il y a beaucoup de choses à voir pour créer son entreprise :

  • Choix du statut juridique
  • Etablissement d’un prévisionnel chiffré et détaillé
  • Constitution de la structure juridique choisie
  • Mise en place d’une organisation interne pour bien commencer l’activité.
  • Tenue de la comptabilité et suivi comptable annuel.
  • Et j’en passe, des vertes et des pas mures… 🙂 

Et finalement, ce n’est pas pour rien que je vous conseille de vous faire accompagner par un expert-comptable.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *